RELATIONS PRESSE

LES 13, 14 ET 15 MAI, LE PAYS D’ANCENIS
VIVRA AUX RYTHMES ET AUX SONS DE LA HARPE.
ECOUTEZ, VOYAGEZ, SAVOUREZ, SOYEZ SURPRIS :
UN MOMENT D’EXCEPTION SE PRÉPARE…

Une rencontre…

L’organisation de cette première édition est le fruit d’une rencontre entre :

  • D’un côté : la communauté de Communes du Pays d’Ancenis (COMPA)

Parmi les priorités du Projet de territoire figure celle de créer un événement d’envergure destiné à animer et à faire connaître le territoire. La COMPA souhaitait un rendez-vous unique, symbolique et fédérateur, reflet de son identité et de son territoire.

  • De l’autre, une entreprise : Camac Harpes.

La CAMAC est l’unique facteur de harpes en France. L’entreprise, installée à Mouzeil, conçoit et fournit les harpes de beaucoup d’artistes professionnels ou amateurs à travers le monde et bénéficie de leur confiance. Jakez François, Président de la CAMAC, organise et soutient des festivals en France et à l’étranger autour de l’instrument pour mettre en évidence sa richesse, son exigence et sa diversité.

S’appuyant sur le partage des valeurs et l’attachement au territoire, la COMPA a donc souhaité développer un partenariat avec la CAMAC et la Ville d’Ancenis pour créer un moment unique et innovant pour l’ensemble du territoire.
L’idée du festival est donc née. Le concept : 3 jours de rencontres inédites aux sons et aux rythmes de la harpe, renouvelés tous les deux ans.

Le choix du festival s’est trouvé renforcé également par le succès d’un précédent rendez-vous. En 2012 en effet, à l’occasion des 40 ans de la CAMAC, une série de concerts a été proposée par la Ville d’Ancenis. L’évènement a révélé le potentiel d’une telle rencontre sur le territoire pour développer une dynamique et procurer une fierté aux habitants.

Les objectifs

  • Créer un évènement de Pays rassembleur et vecteur d’une image forte pour le territoire
  • Fédérer les énergies autour d’un projet d’exception
  • Faire rayonner le Pays d’Ancenis à l’échelle régionale, nationale et internationale
  • Assurer au territoire des retombées économiques et touristiques autour d’un projet innovant
  • Renforcer les partenariats entre la COMPA et les acteurs économiques du territoire
  • Sensibiliser dès le plus jeune âge à l’éducation artistique et culturelle

Une résonnance unique

Un événement dédié à la harpe, à la fois éclectique et exigeant, sur le territoire de l’un des principaux facteurs mondiaux de harpes : voilà le credo d’Harpes au Max et ce qui lui donne cette résonnance unique. Le festival sera l’occasion de découvrir des harpes jamais vues en France, d’accueillir des ensembles amateurs étrangers, d’écouter des artistes renommés dans une large palette de genres musicaux.

A l’étranger, plusieurs festivals récurrents permettent aux harpistes mondiaux de se rencontrer pour le plus grand plaisir du public :

  • Princeton Festival de la Harpe,
  • le world Harp Congress qui a lieu tous les 3 ans dans un pays différent (le prochain se tiendra à Hong Kong en 2017)
  • le Edinbourg Harp Festival consacré chaque année à la harpe celtique en Ecosse
  • le Festival Mundial de Arpa au Paraguay, consacré à la harpe sud-Américaine
  • le festival Somerset dans le New Jersey consacré à la harpe celtique
  • le Beijing Harp Festival,
  • le Harpfest Singapore

En France, l’on compte plusieurs festivals autour de la harpe, tous soutenus par la CAMAC parmi lesquels :

  • Le festival de l’Avesnois organisé par l’association Harpe en Avesnois qui réunit des ensembles où la harpe est accompagnée d’autres instruments
  • Les rencontres internationales de harpe celtique de Dinan
  • Le festival de harpe que la CAMAC organise annuellement dans une région de France, cette année à Nancy
  • Les rencontres Dasson en Delenn « résonnance de la harpe » qui s’adresse aux jeunes harpistes et est destiné à révéler les jeunes talents.
  • le festival de Gargilesse dans le Berry autour de la musique classique

L’évidence du nom…

Harpes au Max :

  • « Harpes » au pluriel : le monde de la harpe est très divers tant par s forme, sa pratique, l’origine de son interprète, les styles musicaux…
  • « au Max » : pendant 3 jours, la harpe sera au centre de toutes les attentions, de toutes les oreilles et de tous les regards. L’instant ou jamais d’en profiter, de découvrir, d’être surpris…

Une initiative fédératrice

Les partenaires :

  • La COMPA, principal contributeur, pilote le projet
  • La CAMAC assure la direction artistique du festival. En lien étroit avec les artistes, l’entreprise sera partie prenante de l’organisation.
  • La Ville d’Ancenis apporte son expertise technique, ses équipements et son réseau de bénévoles du territoire. Elle permet de bénéficier aussi d’un retour d’expérience sur l’organisation de l’édition anniversaire de 2012.

Les acteurs associés :

  • La population du Pays d’Ancenis par un appel à participation pour l’accueil d’artistes amateurs et du public
  • Les acteurs économiques du territoire pouvant bénéficier de retombées directes et indirectes générées par l’évènement (hébergement, restauration, commerce, prestataires de services…)
  • Les acteurs économiques souhaitant valoriser leur image et celle du territoire par notamment : des rencontres inter-entreprises (clients, fournisseurs…) et le renforcement des liens internes (salariés) et externe (partenaires).

Un programme artistique éclectique

La COMPA souhaite créer un événement d’exception véhiculant l’image d’un territoire dynamique, accueillant et divers. La programmation artistique a été confiée à Jakez FRANCOIS. Elle vise à combiner les musiques du monde, la musique classique, la pop et la musique électronique afin de répondre aux envies des publics et de surprendre, qu’importe son âge ou ses goûts musicaux.

Les maîtres mots : découverte, éclectisme, étonnement, évasion, qualité, convivialité, éclectisme, proximité, mixité, intergénérationnel, festif, modernité mais aussi rayonnement du Pays d’Ancenis.

Pour cette première édition, l’évènement rayonne sur le territoire avec une volonté de proposer :

  • Des concerts gratuits dans les lieux publics
  • Une offre pédagogique à destination des établissements scolaires du territoire
  • Des concerts en dehors du lieu central du festival pour toucher l’ensemble du territoire
  • La rencontre avec des publics dont l’accès aux animations culturelles est plus contraint (maison de retraite, instituts spécialisés…)
  • La rencontre entre artistes internationaux et musiciens amateurs

Plusieurs artistes et ensembles professionnels et amateurs seront accueillis. Tous les continents seront présents et donneront l’occasion aux spectateurs d’écouter différentes harpes du monde dont une rencontre, inédite en France, avec le konghou (harpe chinoise) ou des groupes amateurs exotiques comme l’ensemble de Tasmanie. La venue de ces artistes offrira aussi l’opportunité aux habitants du Pays d’Ancenis de rencontrer des personnes d’autres cultures et de tisser des liens.